Portfolio Categories : Ateliers de peintre et France.

TITLE HERE

Portrait de Marc Fourquet réalisé par François Lagarde en 1985 au Mas Tardieu, commune de Saint-Jean-Lasseille (Pyrénées-Orientales, France).

© François Lagarde / Droits réservés

MARC FOURQUET

Né le 3 juillet 1953 à Céret (Pyrénées-Orientales, France).

Vues d'atelier datant de 1985 (Mas Tardieu, commune de Saint-Jean-Lasseille - Pyrénées-Orientales, France).

Né à Céret, Marc Fourquet est admis à l’École des Beaux-Arts de Perpignan à 17 ans (1970). Son travail est déjà suivi par quelques personnalités de la vie artistique cérétane comme Pïnktus Krémègne, Joan Ponc, Jean Capdeville ou Laurent Riberat.

En 1976, Marc Fourquet retourne dans sa ville natale pour y puiser les mythes, traditions et motifs de la culture catalane, qu'ils soient païens ou religieux. L'année suivante il expose pour la première fois ses collages-peints au premier Festival de Cultura Catalana de Bages. Mais il faudra attendre 1980 pour que l'Atelier 6 de Céret lui offre sa première exposition personnelle.
Durant les années 1980 Marc Fourquet crée, au côté de l'artiste Jean Calens l'association Symptômes (1982) dans une perspective pluridisciplinaire et expose à Rome et Milan au côté d'artistes italiens assimilés au mouvement de la Transavantgarde (1986).

A travers sa peinture, Marc Fourquet interroge et confronte le réel et l'imaginaire, le visible et l'invisible, les forces terrestres et célestes, le sacré et le profane sans hiérarchisation aucune. Végétaux, animaux, hommes, divinités, imagerie populaire et bestiaire roman cohabitent ou s'affrontent dans des narrations fantasques traduisant le vitalisme créatif du peintre. Préférant l'association libre, à l'image de la poésie surréaliste, Marc Fourquet mixe les référents et signifiants afin de faire parler l'inconscient. Pour ce faire, Marc Fourquet sature l'espace de la toile, efface les contours du motifs en jouant sur la transparence et les nuances et intègre des collages ou dessins simplement agrafés ou punaisés à la toile. Plus tard, il se saisit d'un autre medium: la céramique.

Œuvres de la collection:


Sans titre, 1980

Crédit photographique : Francisco Artigas


Chemin de table, 1983

Crédit photographique : Francisco Artigas


Couleuvre, lapin, 1984

Crédit photographique : Jean-Luc Auriol et Alain Gineste


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Jean-Luc Auriol et Alain Gineste


Banquette, 1992

Crédit photographique : Jean-Luc Auriol et Alain Gineste