Portfolio Categories : Ateliers de peintre et France.

TITLE HERE

Portrait de Jacques Fournel réalisé par François Lagarde en 1985 à Castelnau-le-Lez (Hérault, France).

© François Lagarde / Jacques Fournel

JACQUES FOURNEL

Né en 1951 à Montpellier (Hérault, France).

Vues d'atelier datant de 1985 (Castelnau-le-Lez, dans l'ancien Moulin de Guilhems - Hérault, France).

Fils et petits-fils de peintre, Jacques Fournel se destine rapidement à une carrière d'artiste. Dès sa première exposition en 1983 ses oeuvres témoignent d'une obsession pour le genre de l'autoportrait, sujet qui devient alors sa carte d'identité artistique et sa matière de prédilection.

En effet, il peint, dessine ou photographie inlassablement son portrait en série, explorant ainsi une infinité de représentations. Grace à ce sujet largement plébiscité dans l'histoire de l'art, Jacques Fournel se réapproprie les connaissances qu'il a de la peinture et de ses diverses icônes, pour les recycler dans ses autoportraits, non sans dérision. Son œuvre évoque alors les innombrables portraits et autoportraits que l'histoire a conservés.

Le travail de Jacques Fournel se distancie pourtant de cette tradition de l'autoportrait par son aspect sériel. Et pour cause, la répétition du thème de l'autoportrait est une manière d'évacuer le problème du sujet en peinture. Dès lors, son intérêt peut se focaliser sur sa capacité à enregistrer le contexte mais aussi et surtout à rendre compte des identités multiples et facettes changeantes qui habitent chaque homme.

En répétant son image, l'artiste parvient également à prendre de la distance avec son propre reflet, de manière à ce que l'image du peintre devienne un personnage lambda, anonyme, à qui tout un chacun peu s'identifier.

Ainsi, Jacques Fournel, qui est pour Michel Giroud un "vrai peintre conceptuel à multiples faces/facies, joueur et stratège", est à la fois son propre créateur et le produit de sa création.

Œuvres de la collection:


Bourreau des coeurs, 1984

Crédit photographique : Jean-Luc Auriol et Alain Gineste


Tout pour plaire, 1984

Crédit photographique : Jean-Luc Auriol et Alain Gineste


Reconnaitre l'impossibilité de continuer le combat, 1984

Crédit photographique :Grand Rond Production


Sous une apparence banale, 1984

Crédit photographique :Grand Rond Production


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas


Sans titre, 1984

Crédit photographique : Francisco Artigas