Portfolio Categories : Ateliers de peintre et France.

TITLE HERE

Portrait d'André Marfaing réalisé par François Lagarde entre 1984 et 1985 à Paris (France).

© François Lagarde / Adagp Paris

ANDRÉ MARFAING

Né en 1925 à Toulouse (Haute-Garonne, France) et décédé en 1987 à Paris (France).

Vues d'atelier datant de 1984 - 1985 (Paris - France).

Après des études de droit, André Marfaing commence à peindre en autodidacte. Il s'inscrit alors à des cours de sculpture et de peinture à Toulouse. Là, il y apprend le dessin au fusain et choisit finalement la peinture comme moyen d'expression.

En 1949, André Marfaing quitte sa ville natale pour Paris afin de se consacrer pleinement à la peinture. Il rencontre alors Fernand Léger, Maurice Estève, Alfred Manessier, Roger Bissière, Pierre Schneider ou encore Pierre Soulages : autant d'artistes qui influencent sa pratique. Au départ, coloriste de la figuration en quelque sorte, André Marfaing glisse progressivement à leur contact vers une abstraction lyrique accordant la primauté aux gestes. Se libérant du poids du sujet, de la couleur et du figuratif, il aborde dès lors des questionnements relatifs à la lumière et à l'ombre, aux surfaces pleines et vides, à la matière et l'espace, dans une perspective toute spirituelle.

En 1958 une première exposition personnelle lui est consacrée à la Galerie Claude Bernard à Paris, suivie de nombreuses expositions tant en France qu'à l'étranger. L'année suivante il réalise ses premières gravures et obtient le prix Lissone de la Jeune Peinture.

Il utilise le noir monochrome dans ses peintures à l'huile et gravures dont il développe les richesses : le noir gris, le noir blanchâtre, le noir ocré, le noir violet et le noir bleuté. Dans les années 1970 il produit des œuvres qui, loin d'exprimer le simple clivage entre ombre et lumière donnent à voir le contraste entre la sérénité et l'excitation, l'ordre et le désordre, grâce à une gestualité toujours plus affirmée et dynamique.